Darkoneko's Weblog

Yesterday, today, and no future / time waits for no one

Wikimedia Commons : respirez un grand coup

Posted by DarkoNeko sur vendredi 14 mai 2010

Bon, je comptais faire un billet détaillé sur l’histoire avec Jimmy Wales et Commons, mais malgré une semaine de tentatives,  mon cerveau refuse toujours et me dit :

…donc au diable l’explication détaillée des évènements, ça sera un vague résumé ;

D’après ce que je comprend, voila ce qu’il s’est passé

  • Suite à son article infâme contre Erik Möeller (voir ce billet), Fox News a entamé une campagne de dénigrement de Wikipédia, en écrivant aux principaux sponsors de la WMF au sujet des contenus pédophiles et outrageusement sexuels que contien(drai)t Wikimedia Commons.
  • Jimbo décide d’une action d’urgence (mode « supprimer tout risque maintenant, restaurer les dommages collatéraux après vérification » ) et supprime environ 600 images.
  • Réaction à (rouge)vif des contributeurs => WikiDallas, ton univers impitoyable.
  • Jimbo se rend compte du tollé général déclenché et demande le retrait du gros des droits de son statut de Founder pour calmer le jeu.

Mon avis sur la question…

Beaucoup de gens sous-estiment l’importance de l’évènement déclencheur :

Si par malheur Fox News arrive à convaincre un ou plusieurs gros sponsors, cela déclencherais une réaction en chaine qui couperait la WMF d’une grosse partie de son revenu : réductions massive du nombre de gros et petits sponsors, de par la mauvaise publicité engendrée.

Dans ces conditions, un scénario dans lequel la WMF fait faillite en à peine 2 ans devient réaliste. Ça me parait suffisamment grave pour qu’une action d’urgence (sans préjuger de l’action en elle même) soit justifiée, pas vous ?

Jimmy Wales est un « homme public » par excellence, et il est clairement mieux placé que 99% des Wikimédiens pour jauger de ce genre de risques.

Enlever le groupe Founder à Jimbo = mauvais plan

Ce statut, même avec des droits très limités, doit rester. S’il est enlevé, les médias ne manqueront pas de s’emparer de l’affaire (en déformant allègrement les choses, comme d’habitude). Ça serait catastrophique au niveau relations publiques.

Divers

  • Jeter de l’huile sur le feu et listant chaque jour sur le bistro l’avancée du vote de demande de destitution n’avance pas  les choses.
  • Traiter Jimbo de dictateur sans avoir une bonne vue du contexte non plus.
  • Cette citation résume très bien l’affaire :  »  « Jimmy did something rash because Fox news said something stupid. Drama ensued. » wait, why is this news? (Werdna)

bon, ya surement d’autres trucs à dire ; peut-être une prochaine fois.

Publicités

10 Réponses to “Wikimedia Commons : respirez un grand coup”

  1. DM said

    Cette action de Jimmy Wales posait trois problèmes:
    * Elle montrait par l’exemple qu’un média, y compris un média peu fiable et idéologiquement marqué, pouvait obtenir de Wikimedia une censure d’informations à condition d’emballer ça dans une campagne suffisamment agressive. Aujourd’hui c’est le porno, demain pourquoi pas des informations jugées non patriotiques?
    * Elle donnait l’impression qu’il est « rédacteur en chef » en tant que représentant de Wikimedia Foundation, et ainsi fournissait des arguments à ceux qui voudraient établir en justice la responsabilité éditoriale de la Fondation.
    * Elle donnait à Fox News de quoi rebondir sur l’affaire. Fox pouvait difficilement refaire des articles en disant « il ne se passe rien ». Là, ils ont pu en reparler, et sous-entendre qu’ils avaient raison.

    Les risques financiers? Dans le temps, Wikimedia tournait sans sponsors institutionnels. Wikimedia n’a pas un besoin impérieux d’avoir autant de personnel et des bureaux à San Francisco (ville très chère). Il suffirait de revenir à un train de vie plus modeste.

  2. Jastrow said

    Mouais, qu’est-ce qui empêchait le board de pondre une politique sur le sujet, comme ça a été fait pour PD-art, plutôt que procéder comme Jimbo l’a fait, avec un lien vers sa propre page de discussion ? Pourquoi limiter le problème aux images porno et ne pas en profiter pour rappeler que Commons n’a pas vocation à héberger n’importe quelle image pourvu qu’elle soit libre ?

    S’il y avait un trou dans la politique de Commons, c’est qu’il manque d’une vraie communauté pour prendre des décisions. Ce n’est pas en semant la zizanie comme Jimbo l’a fait qu’on y remédie. Sans compter qu’il a un comportement passablement chaotique et qu’il a déjà fait des conneries sur WP:en qui aurait fait désysoper toute autre personne que lui. Le Wikidrama porte sur la gouvernance des projets autant que sur la présence ou non de pr0n.

    • DarkoNeko said

      « qu’est-ce qui empêchait le board… » > sans doute la même chose qui les empêche de décréter le bannissement de Kohs, ou tout un paquet d’autres trucs. Le board, c’est vraiment des branleurs a sans doute d’autres occupations

  3. Iluvalar said

    Il y avait un trou dans la politique de commons au sujet des fichiers porno et il n’y avait aucune effort pour le régler. Jimbo à fait un WP:point et maintenant, il y a une discussion au sujet de la politique des fichiers pornos sur commons. Conclusion : Jimbo fait de très bon WP:point utiles (mais ne faites pas comme lui). L’ennuie c’est qu’on peut difficilement blâmer quelqu’un pour l’inaction générale, alors que… dans l’autre camp, y a Jimbo qui est facilement identifiable et tout seul contre tous. C’était pas l’idée du siècle, mais Jimbo n’aurait jamais du à avoir été jusque là pour faire bouger les choses.

    Alors bon, c’est très personnel comme approche, mais plutôt que de pointer du doigt Jimbo. Je préfère prendre ma tout petite par de responsabilité en tant que contributeur qui savait pertinemment qu’il n’y avait aucune espèce de règles claire interdisant de poster ses propre vidéos porno amateur en prétextant illustrer (disons) l’article zoophilie. Sinon quelques usages, vagues essais et quelques administrateurs qui devaient bien s’y objecter un peu.

  4. Kelson said

    Si la WMF a moins d’argent, (ce qui est une possibilité, mais pas une certitude), alors elles vivra plus chichement (elle licenciera un certain nombre de ses employés). La WMF peut continuer à faire tourner les serveurs et assurer le minimum vital avec bien moins d’argent qu’elle en a en ce moment. Cela est le pire qui puisse se passer et au moins on n’aura pas transiger à cause de ces nuisibles de FOX news qui ne représentent (loin s’en faut) pas l’opinion générale et n’a de toute manière qu’un impact limité.

  5. esby said

    A mon avis, le problème est que si on cède ici, on va céder pour d’autres trucs après.
    L’intervention de Jimbo n’a servi qu’à affaiblir Commons et donner une crédibilité apparente aux propos de Sanger qui n’auraient jamais du en bénéficier.

  6. DS said

    Ben je vais passer pour un gros idéaliste, mais je n’accepterais pas que wikimedia se plie face à un groupe de pression; le sexe, l’érotisme, la pornographie font partie de la culture humaine, elles doivent avoir leur place dans les projets wiki. Ca ne veut pas dire que commons doit TOUT accepter, mais il me semble que des filtres existent déjà et/ou sont en cours de discussions, ce qui correspond au fonctionnement des projets wiki : une prise de décision provenant des participants, pas d’une seule personne. Si ça signifie la fin des financements et des projets, tant pis, je préfère ça à une wikipedia orientée par une poignée de personnes influentes. Sinon, après Fox News viendront, par exemple, le Vatican qui en appellera à la foi des donateurs face à une ‘encyclopédie’ qui rappelle les dérives pédophiles de certains de ses membres hauts placés, etc (on peut trouver beaucoup d’exemples de groupes de pressions).

  7. Luk said

    tl;dr c’est exactement mon point de vue sur toute cette affaire.

    Mais il faut voir que WM a une relation assez bizarre avec Jimbo « dictateur bienveillant », et en personnalisant l’action, il a froissé un paquet de susceptibilités. C’est le souci avec Wikimedia, on n’a pas de board qui puisse prendre ce genre de décisions difficiles pour la communauté sans -j’imagine- risquer le statut d’hébergeur et sans que la décision prenne 10 ans (ArbCom de chie). Franchement, on est dans la merde.

  8. Coyau said

    Jimbo lui-même a supprimé moins d’une centaine de fichiers, d’autres admins ont fait le reste. Ce n’est pas que ce soit tellement fondamental, mais ça montre que si le tollé a été réel, Jimbo n’est pas tout seul.
    D’autre part, et les médias vont certainement passer à côté, c’est que ça fait un moment qu’on limite les imports de photos de cul (voir le délicieux modèle nopenis qui date du 1er janvier 2008).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s