Darkoneko's Weblog

Yesterday, today, and no future / time waits for no one

Gribouillage 35 : Liberté de fauter.

Posted by DarkoNeko sur mardi 24 mars 2015

0029 liberte de fauter

(Heureusement, il reste possible de contourner l’interface graphique en utilisant directement passwd)

Contexte :
Il y a quelques années, mon frère s’apprêtait à passer une semaine en Allemagne. Je lui prête donc un netbook avec Xubuntu fraichement installé, pour ses divers besoins sur place.

L’idée étant qu’il s’agit d’une installation temporaire, avec nettoyage de la machine à son retour.
Je n’allais pas m’amuser à lui faire apprendre par cœur un mot de passe de 12 caractères, avec une majuscule, un chiffre, et deux hiéroglyphes.(ou lui coller en post-it sur la machine, ce qui enlève un peu l’intérêt d’avoir un mot de passe…)

Qu’Ubuntu affiche un avertissement à l’utilisateur s’il choisit un mot de passe faible :  OK, pas de souci. Sensibiliser les utilisateurs aux problèmes de sécurité est important.
Par contre, forcer la main à l’utilisateur ? Pour quoi il se prend, là ? Si quelqu’un veux vraiment un mot de passe faible, c’est son droit le plus strict.

2 Réponses to “Gribouillage 35 : Liberté de fauter.”

  1. Tu sais que cette blague a été faite 10k fois avec « bite » à la place de « jambe » ?

Sorry, the comment form is closed at this time.