Darkoneko's Weblog

Yesterday, today, and no future / time waits for no one

Wikipédia : vengeance des bots

Posted by DarkoNeko sur mercredi 19 août 2009

J’ouvre ma liste de suivi sur la Wikipédia fr ce midi,  et je tombe sur ça :

lesBotsNousEnvahissent

à croire que les robots m’en veulent collectivement  d’avoir posté cette proposition lundi sur strategywiki, et se vengent en pourrissant ma liste de suivi :(

Publicités

6 Réponses to “Wikipédia : vengeance des bots”

  1. belett said

    Encore une raison pour les bouter hors du royaume des contributions !
    Ceci dit, cela vaut toujours mieux que les catalans qui font leurs IWL à la main et sous IP…
    Le seul non-bot dans cette liste, c’est toi et des IP :D

    Qu’est-ce-que-c’est-que-ça ? Un bête 3061 en carré au lieu du sublime ち ! Tu n’as pas de police pour le japonais ??
    D’ailleurs, on avait pas dit que l’on supprimais ces articles qui conviennent bien mieux au Wiktionnaire ?

    • DarkoNeko said

      Oui, j’ai pris cette capture pendant ma pause déjeuner, au boulot. Et l’ordi là bas n’a pas la font :)

      Sinon, ce sont les kanjis qui sont parti au wiktionnaire, les hiraganas et katakanas sont restés (vu que ce sont les equivalent strict des articles de lettres d’alphabet)

  2. Jean-Fred said

    Commons est pas mal aussi en ce moment. License migration + Localization, ça fait mal.

  3. Rise of the Machines. C’est beau, mais ça fait peur.

  4. Coyau said

    3e loi de la robotique : « Un robot doit protéger son existence surtout si on s’en prend à ses interwikis. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s